En partenariat avec
Europa Donna

Europa Donna Coalition européenne contre le cancer du sein

Lorsque la chirurgie conservatrice n’est pas indiquée, le chirurgien propose une chirurgie plus étendue, non conservatrice. Cette chirurgie consiste en l’ablation totale du sein, y compris le mamelon et l’aréole.

Il existe deux types de chirurgie non conservatrice :

  • La mastectomie totale : elle consiste à retirer le sein, enveloppe cutanée et mamelon. Les ganglions lymphatiques et les muscles sous le sein (les muscles pectoraux) sont préservés.

 

mastectomie totale onco learaning

Source : e.cancer.fr

  • La mastectomie d’épargne cutanée : elle préserve l’étui cutané, et si possible le mamelon. Elle enlève la totalité de la glande mammaire et s’accompagne en général d’une reconstruction immédiate par prothèse ou lambeau musculaire. Cette technique s’adresse surtout aux cancers du sein in situ volumineux.

Après l’intervention, la tumeur et/ou les ganglions sont analysés pour confirmer la taille et le type de tumeur ainsi que le stade du cancer en identifiant l’étendue des cellules cancéreuses.

Ces résultats permettent à l’équipe médicale, en concertation pluridisciplinaire (RCP) de décider les traitements complémentaires à la chirurgie.

Les indications de cette chirurgie :

  • La tumeur est trop volumineuse par rapport à la taille du sein
  • La forme de la tumeur ou sa localisation rendent une chirurgie conservatrice impossible
  • Présence de plusieurs tumeurs dans le sein
  • Souhait de la patiente

Dans le cadre d’une chirurgie non-conservatrice, la patiente doit être informée de la possibilité d’une reconstruction immédiate du sein au moment de l’ablation du sein ou dans un second temps. 

La durée de l’hospitalisation est de l’ordre de 4 à 5 jours.



Retour à la page précédente

Tous nos outils