En partenariat avec
Europa Donna

Europa Donna Coalition européenne contre le cancer du sein

Il existe plusieurs types de cancer du sein.

Le plus fréquent se développe à partir des cellules des canaux galactophores ou des lobules du sein : il s’agit d’un adénocarcinome canalaire ou lobulaire.

sein schema petite

Carcinome canalaire

Il s’agit d’un cancer qui prend naissance au niveau des canaux galactophores. Ce type de cancer peut être localisé ou infiltrant.

  • Le carcinome intra-canalaire ou carcinome canalaire in situ (CCIS) : les cellules cancéreuses se développent dans les canaux galactophores. Le tissu voisin n’est pas atteint. Il s’agit d’une forme précoce de cancer du sein qui dans la majorité des cas est non-palpable. Il est le plus souvent diagnostiqué par une mammographie : découverte de microcalcifications. Le traitement est nécessaire car ce type de cancer peut devenir invasif (CCI).
  • Le carcinome canalaire infiltrant ou invasif (CCI) : il est le plus fréquent des cancers infiltrants des cancers diagnostiqués (70 à 80% des cancers diagnotiqués). Dans ce cas-ci, les cellules cancéreuses ne se limitent pas aux canaux et se propagent au tissu mammaire voisin. A partir de là, il peut y avoir une propagation au niveau des ganglions lymphatiques, des voies sanguines et se métastaser à d’autres parties du corps.

 

Carcinome lobulaire

Il s’agit d’un cancer qui prend naissance au niveau des lobules du sein. Il peut être localisé ou infiltrant.

  • Le carcinome lobulaire in-situ (CLIS) : il y a une accumulation de cellules anormales dans les lobules. Ce cancer est souvent découvert fortuitement lorsqu’une anomalie apparaît. Ce cancer est limité aux lobules.
  • Le carcinome lobulaire infiltrant ou invasif (CLI) : il représente à peu près 10 % des cancers du sein infiltrants. Il prend naissance dans les lobules du sein, mais traverse ces glandes et se propage au tissu mammaire voisin. A partir de là, il peut aussi y avoir une propagation métastatique.

Autres types de cancer du sein

  • Le cancer inflammatoire du sein est une forme rare du cancer du sein, 5 % des cas.
  • La maladie de Paget du sein : elle est rare et associée à un carcinome canalaire dans 85 % des cas. Elle est caractérisée par une atteinte de la peau du sein au niveau du mamelon (eczématiforme). Le diagnostic se fait par biopsie de la peau du mamelon.
  • Le cancer du sein 'triple négatif' est un cancer nécessitant, en plus de la chirurgie, un traitement par chimiothérapie et radiothérapie. Il concerne 10 à 20 % des cancers du sein invasifs.

Formes rares de cancer du sein

  • La tumeur phyllode : celle-ci est le plus souvent bénigne et prend naissance dans le tissu conjonctif du sein. Dans de rares cas, elle est maligne et la chirurgie fait office de traitement.
  • Le lymphome : ce type de cancer est extrêmement rare et il est traité habituellement par chimiothérapie comme un lymphome non hodgkinien.
  • Le sarcome : Extrêmement rare également et traité de manière spécifique.
  • Métastase mammaire d’un cancer touchant un autre organe.

Dans les formes rares de carcinomes, on distingue :

  • Le carcinome médullaire : Touche davantage les femmes de moins de 50 ans et représente 1 % des cancers infiltrants.
  • Le carcinome mucineux : Se développe chez les femmes âgées de 60 à 70 ans et représente 2% des cancers du sein infiltrants.
  • Le carcinome tubuleux : il est souvent associé à un autre type de cancer du sein. Il touche les femmes de 55 ans et plus et représente 1 à 2 % de tous les cancers du sein infiltrants.
  • Le carcinome papillaire : infiltrant ou non, il touche les femmes âgées.

Les métastases du cancer du sein les plus fréquents sont les os, les poumons et le foie.

 



Retour à la page précédente

Tous nos outils